La Maïeusthésie, qu’est-ce-que c’est ?

La Maïeusthésie est une thérapie brève, simple, efficace, tout à fait novatrice dont l’objet est de vous accompagner sur le chemin de la rencontre à vous-même.

Fruit de sa pratique en tant que thérapeute et de ses recherches depuis plus de 30 ans,  Thierry Tournebise en est le créateur.

Etymologie du mot maïeusthésie :

Maïeutiké : art d’accoucher
Aisthésis : sensibilité
Maïeusthésie est la sensibilité au processus «d’accouchement» de soi-même.

Ce qui change avec la maïeusthésie

En quoi est-elle novatrice ? En ce sens qu’elle propose un changement de regard.

Plutôt que demander : qu’est-ce qui ne va pas ? Plutôt que de tourner notre attention vers des troubles à guérir, des problèmes auxquels il faut apporter des solutions, elle nous invite à tourner notre regard vers ce qui est vivant aujourd’hui chez la personne qui consulte et chercher en quoi le symptôme, la difficulté est juste, pertinente, SPECIALEMENT POUR, au final, nous mener à la réhabilitation, à la réconciliation avec ceux que nous avons été et qui ont été blessés.

Comment cela fonctionne dans la psyché

Notre psyché est faite de telle sorte que lorsque nous vivons un évènement traumatique, si nous n’avons pas la maturité psychique ou émotionnelle pour accueillir la souffrance, elle se coupe de cet être que nous sommes et qui vit l’évènement, pour le préserver.

Ce clivage a deux fonctions. Soit il protège l’être qui vit l’évènement douloureux pour ne pas l’abîmer et, dès lors, l’être est resté intact et demande à être réintégré. Il s’agit de ce que communément nous appelons notre enfant intérieur par exemple, bien que cela puisse être l’adolescent(e), la femme ou l’homme blessé(e) à un moment de notre vie d’adulte. Soit cette part est en souffrance et elle demande à être réhabilitée, sa souffrance demande à être mesurée, validée.

La rencontre dans la réjouissance

La rencontre, la réhabilitation conduisent à un état de bien-être.

Une réjouissance, une lune de miel avec soi-même, non pas dans le renforcement de l’égo, mais justement, tout au contraire, en nous permettant d’accepter et d’accueillir tous ceux dont nous sommes issus, tout ceux que nous avons été, celui que nous sommes aujourd’hui et de déployer l’Etre que nous sommes vers la femme ou l’homme que nous avons à devenir ! Ainsi, nous créons un espace intérieur qui améliore nos relations et nous permet d’accueillir l’autre, comme nous avons pu nous accueillir nous-même !