L'accompagnement du couple, un chemin de rencontre.

La vie de couple s’ouvre à partir de la première rencontre, du premier frisson partagé dans le regard de l’autre, le parfum de ses mots, la douceur et la plénitude de deux cœurs qui s’embrassent.

Et bien d’autres sensations qu’apporte l’amour aux êtres qui sont en couple, sensations à la fois universelles et uniques que vous seul(e)s avez ressentis dans votre vécu. 

Que s’est-­il passé pour que cet amour de départ soit entré dans une zone de brouillard, de turbulences, de silences, et que les êtres formant le couple aient du mal à reconnecter cet instant premier qu’est la rencontre ?

Comment retrouver et ré-­inventer le chemin qui mène à soi, à l’autre, à l’apaisement dans la relation ? 

Est-il possible de recréer un espace de bonheur, de dialogue, d’accueil de l’autre, d’accueil de soi ? Et de quelle manière? Autant de questions –parmi tant d’autres­- qui viennent déjà nous souffler à l’oreille un début de réponse qu’elles contiennent : « Retrouver, ré-inventer, le chemin, soi, l’autre, apaisement, relation, recréer, espace, bonheur, dialogue, accueil de l’autre, accueil de soi». Ces mots, à l’intérieur même des questions précédentes annoncent une voie de nouvelle rencontre du couple. 

C’est là la bonne nouvelle : oui, il est possible de se poser, de prendre le temps de la réflexion, de s’accorder ce moment où le couple peut souffler, où chacun(e) peut se dire et entendre l’autre par l’intermédiaire d’une troisième personne qu’est le facilitateur. 

Le facilitateur va mettre en lumière les ressources du couple et permettre à chacun(e) de clarifier ce qui est vivant en lui par les précieux processus qu’offrent  la Communication Thérapeutique de la maieusthésie (Thierry Tournebise),  la Communication NonViolente et la Médiation CNV (Marshall Rosenberg) et la Communication Relationnelle de Jacques Salomé

Le facilitateur va inviter chaque être du couple au renouveau, à communiquer autrement, en prenant soin de la relation et à la nourrir. Il va inviter chacun(e) à oser se dire, à exprimer des demandes claires et non des exigences, à écouter et entendre l’autre, à prendre soin de ses propres besoins et accompagner l’autre dans ses besoins, à développer une capacité d’autonomie affective, à se respecter dans ses différences, à accueillir l’évolution de chacun et du couple dans la vivance du dialogue et des réajustements, qui se font au fur et à mesure de la vie du couple.

 

L’accompagnant oeuvre comme un facilitateur, un médiateur

Il ne prend absolument pas parti. Il est à l’écoute des deux êtres et de leur ressentis de manière égale. Sa posture est bienveillante et empathique. Son rôle est de mettre en lumière, à la fois les zones d’ombre et les zones lumineuses pour leur permettre d’être rencontrées, acceptées et accueillies pour ce quelles sont.

Il permet à chacun(e) de porter son attention sur ces zones, de mesurer ce qu’elles ont d’essentiel dans leur vie respective et commune. Il accompagne le couple dans sa recherche de solutions créatives qui répondent aux besoins exprimés et reconnus par chacun(e), et les idées de solutions adviennent d’elles-mêmes chez les êtres qui sont en couple.

Le facilitateur par son écoute empathique et bienveillante de chacun(e) ouvre un espace de liberté et œuvre dans le respect de la confidentialité pour chacun(e).